Témoignage de Sœur Raphaëlle sur sa vocation

Monastère Notre-Dame (Bouzy-La-Forêt, Loiret) https://www.benedictines-bouzy.com/

  Mon cheminement a commencé en 2018, j’avais 23 ans. À ce moment j’allais à la messe le dimanche, je priais un peu de façon personnelle mais sans plus. À l’occasion du baptême de mon filleul en août 2018, j’ai commencé à cheminer vers la Confirmation avec un ami. Au fur et à mesure des rencontres, j’ai commencé à approfondir ma vie de foi et j’ai voulu trouver quel sens je pouvais donner  à ma vie. J’ai donc commencé à réfléchir à ma vocation au sens large du terme. Rien n’était exclu, tout était envisageable, la vie religieuse, le mariage, etc. De fil en aiguille, je me suis sentie de plus en plus attirée par la vie monastique et j’ai fait plusieurs retraites dans différents monastères. Ces expériences m’ont permis d’affiner et de confirmer mon désir de me donner totalement au Seigneur et aux autres par la prière. J’ai choisi la vie Bénédictine car j’ai eu un vrai coup de cœur pour la Règle de saint Benoît qui est très équilibrée entre prière, travail et temps personnel. 

Lorsqu’on donne sa vie à Dieu, on donne sa vie aux autres et c’est une grande joie !          
Être religieuse bénédictine c’est vivre au sein d’une communauté avec d’autres et partager tout ce qui fait le quotidien. Il y a, bien sûr, des moments de solitude mais beaucoup d’activités sont en communauté comme les offices ou le repas. Une grande joie de cette vie communautaire est le soutien et la prière que l’on s’apporte mutuellement dans les moments joyeux comme dans ceux plus difficiles. On apprend également par de simples petits gestes à aimer en vérité. 

Ce n’est pas parce que nous vivons dans un monastère que nous sommes fermées au monde, bien au contraire. Par les personnes qui viennent pour la messe, un office, pour la journée ou pour plusieurs jours ; par les personnes qui nous confient des intentions de prières, je me sens vraiment proche de mes frères et sœurs en humanité et ma mission de prière prend vraiment tout son sens.
Dans notre Congrégation nous avons une vocation à prier pour le monde. Tous les ans, chaque sœur reçoit une partie de monde pour lequel elle va prier une année entière, ainsi qu’une partie de notre diocèse. L’accueil des hôtes est aussi très important car nous offrons aux personnes qui le désirent un lieu de silence et d’écoute où chacun peut venir se reposer, se ressourcer, réfléchir etc. « Qui que tu sois » : chacun est accueilli au monastère tel qu’il est, avec ce qu’il est.

SŒUR RAPHAËLLE     Monastère Notre-Dame (Bouzy-La-Forêt, Loiret)
 
icone covid

Un nouveau règlement pour le culte public est disponible. Vous pouvez le visualiser ici.